Menu

Affaire Mila: La faute de Nicole Belloubet

Le 30 janvier 2020

Barbara Lefebvre s'inquiète des propos scandaleux prononcés hier par la garde ses Sceaux ("L'insulte à la religion c'est évidemment une atteinte à la liberté de conscience, c'est grave"), qui rappellent la loi contre "l'outrage à la morale publique et religieuse", dont le Second Empire s'est abondamment servi. 

Thèmes abordés

BlasphèmeReligionHistoireRestaurationSecond EmpireNicole BelloubetLiberté d'expressionIslamIslam politiqueMila
0 commentaireCommenter